EUCOR, un extraordinaire potentiel de coopération transfrontalière à développer

Eucor, la Confédération européenne des Universités du Rhin Supérieur, a l’intention d’intensifier dans les années qui viennent la coopération avec ses universités partenaires pour, dans le cadre de concurrence mondiale entre les universités, tirer le meilleur parti de leur extraordinaire potentiel commun de recherche et de formation.

Eucor associe depuis 1989 les quatre universités alsaciennes et les Universités de Bâle (CH), de Freiburg (D) et de Karlsruhe (D). Ensemble elles comptent plus de 100 000 étudiants et de 11000 enseignants et chercheurs. Dans les classements nationaux, européens et mondiaux, au moins quatre d’entre elles figurent en très bonne place pour une ou plusieurs disciplines phares ou pour la qualité d’ensemble de leur recherche et de leur offre de formation.

Née dans la mouvance de la création d’Erasmus (1987), Eucor s’est fixé pour but, dans sa convention fondatrice, de promouvoir la coopération dans tous les domaines de l’enseignement et de la recherche en promouvant l’échange d’enseignants et d’étudiants, en lançant des projets communs de recherche, des enseignements transfrontaliers avec une garantie de reconnaissance mutuelle. Projets et réseaux de recherche communs, cursus de formation et groupes de travail. Ce but s’est concrétisé dès le départ par la création de formations et de projets transfrontaliers de recherche communs à plusieurs établissements. L’exemple le plus ancien et le plus fameux est celui de la formation trinationale en Biotechnologie (Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg).

D’autres formations et projets ou réseaux communs de recherche ont vu le jour de 1989 à 2007 avec un regain d’activité depuis la création d’un secrétariat permanent d’Eucor en 2000 et la mise en application de la réforme de Bologne/LMD. On relèvera parmi les principales réalisations: l’atlas climatique transfrontalier REKLIP, les réseaux Urgent (sciences de la terre/tectonique), Neurex (neurosciences), Nanotech (nanotechnologies), Beatus Rhenanus (sciences de l’antiquité) ; en matière de formation, celle en médecine pharmaceutique, et plus récemment, les universités d’été en sciences de l’environnement et en lettres, le réseau des études scandinaves, les masters en neurosciences, droit, lettres classiques, journalisme, etc.

En dehors des disciplines citées plus haut, de nombreux autres groupes de travail permanents (anglais, sociologie, informatique, bibliothèques, communication, scolarité, etc.) travaillent à l’élargissement de l’offre de formation et/ou à l’amélioration du cadre de coopération.

Mobilité : la carte d’étudiant Eucor

Une originalité européenne sinon mondiale d’Eucor est la carte d’étudiant Eucor qui fait de tout(e) étudiant(e) d’une des sept universités Eucor un étudiant potentiel des six autres. Elle permet d’y participer à des cours avec validation des acquis, d’utiliser les bibliothèques, les restaurants universitaires et les services aux étudiants de l’ensemble des universités membres sans acquitter de droits supplémentaires. Bien qu’en matière de flux cette mobilité se situe au niveau général de la mobilité internationale, une meilleure promotion du français et de l’allemand ainsi que des avantages évidents de la mobilité de proximité conduirait un nombre croissant d’étudiants à en tirer profit. Les enseignants ont également la possibilité de dispenser des cours dans les établissements partenaires dans le cadre ou en dehors de leur service. Ils sont toujours plus nombreux à s’engager dans cette voie.

Aller plus loin

Comme elles l’ont annoncé lors de la récente visite de la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse, les universités d’Eucor veulent aller plus loin dans l’exploitation de ce potentiel transfrontalier commun unique en Europe. C’est pourquoi les sept universités membres, parallèlement à la fusion des universités de Strasbourg, se sont engagées dans un processus de réflexion sur les contenus communs à privilégier en recherche et formation, une stratégie commune pour les mettre en œuvre et les moyens nécessaires au développement de la coopération. Elles réflé-chissent également à la structure juridique la mieux appropriée pour garantir la souplesse, la réactivité et l’efficacité nécessaires à un positionnement exemplaire des universités Eucor dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et le contexte mondial de la recherche et de la formation.

Wann?

Freitag, 12. Oktober 2007 - 8:00

Wo?

Frankreich