Santander Universities soutient le programme doctoral international QUSTEC du Campus européen.

Santander, par l’intermédiaire de sa branche Santander Universities, apporte son soutien à la formation doctorale interdisciplinaire et internationale proposée dans le cadre du projet « Quantum Science and Technologies at the European Campus » (QUSTEC). 320 000 euros serviront à cofinancer au total cinq postes de jeunes scientifiques. Le reste du financement des doctorants sera assuré par des fonds européens et la participation des universités impliquées. « Nous sommes ainsi en mesure d’attirer dans le Rhin supérieur de jeunes chercheurs du monde entier afin d’étudier avec eux les bases complexes des sciences quantiques et de développer les technologies du futur », a déclaré le professeur Tobias Schätz, professeur de physique expérimentale à l’université de Fribourg-en-Brisgau et membre du consortium QUSTEC. De nouvelles voies de communication sécurisées, des capteurs plus précis, de nouveaux matériaux quantiques ou même un prototype d’ordinateur quantique sont parmi les applications envisageables.

« Nous sommes convaincus chez Santander que les échanges internationaux sont de très grande importance dans le domaine de la science. Je suis donc très heureux que nos fonds permettent à des doctorants de différents pays de mener des recherches ensemble et de bénéficier ainsi les uns des autres », a déclaré Fernando Silva, membre du conseil d’administration de Santander Allemagne.

« Je suis très heureux de ce soutien à nos jeunes chercheurs. Dans le cadre du programme structuré QUSTEC, ils profitent de conditions exceptionnelles pour devenir les ingénieurs quantiques de demain », a commenté le professeur Dr. Hans-Jochen Schiewer, président d’Eucor – Le Campus européen et recteur de l’université de Fribourg-en-Brisgau.

Le programme doctoral développé par Eucor – Le Campus européen permet à un total de 39 jeunes scientifiques d’obtenir un doctorat dans un domaine de recherche en plein essor. Les universités de Bâle, Fribourg-en-Brisgau et Strasbourg, le Karlsruher Institut für Technologie, le Walther-Meißner-Institute for Low Temperature Research, à Garching près de Munich, et IBM Research via son site de Zurich, en Suisse, sont impliqués. Le projet a une durée de cinq ans et un budget total de 9,1 millions d’euros. QUSTEC bénéficie d’un soutien de 4,2 millions d’euros dans le cadre du programme COFUND des actions Marie Skłodowska-Curie (Horizon 2020) de l’Union européenne.

En tant que première entreprise mécène de l’éducation à l’échelle mondiale (Varkey/UNESCO, Fortune 500 report), Santander travaille depuis plus de 20 ans avec des universités du monde entier pour promouvoir la formation, l’esprit d’entreprise et l’insertion professionnelle, qui sont les bases d’une croissance inclusive et durable. Santander compte actuellement plus de 1 000 accords avec des universités et institutions dans 33 pays.