MASTER – Administration publique – Administration locale et régionale en Europe (ALORE)

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Droit & sciences politiques > Sciences politiques & administration publique

Objectifs

Le parcours de Master 2 « Administration locale et régionale en Europe » a vocation à former les étudiants aux fonctions d’encadrement supérieur des collectivités territoriales, des établissements publics locaux et des opérateurs liés au secteur public local. A cet effet, il délivre aux étudiants une solide formation alliant théorie et pratique, mêlant l’histoire, le droit et la gestion des collectivités territoriales et les techniques d’élaboration des politiques publiques locales.
Le parcours constitue ainsi une formation préalable à la préparation des concours de catégorie A+ de la fonction publique territoriale et une formation suffisante au passage des concours de catégorie A de la fonction publique territoriale. Il permet par ailleurs aux étudiants de disposer d'une formation suffisante pour l'accès aux emplois fonctionnels des collectivités territoriales ou aux emplois du secteur para-public ou du secteur privé liés à la question locale.

Savoir-faire et qualifications

Avec le parcours de Master 2 « Administration locale et régionale en Europe », les étudiants acquièrent les compétences propres aux cadres supérieurs et intermédiaires dans le domaine de la gouvernance locale.
Sur le plan du fond, ils développent ainsi de solides compétences juridiques dans le champ du droit public, mais aussi une solide maîtrise des enjeux du cadre de contraintes (économiques, financières, sociales, historiques, manageriales...) régissant l'action des collectivités territoriales et des opérateurs publics locaux. A cette compétence s'ajoute une solide maîtrise du cadre européen et transfrontalier de l'action des collectivités territoriales, qui fait l'objet d'enseignements spécifiques au sein du parcours.
Sur le plan formel, les étudiants développent leurs aptitudes au travail collectif par le biais de travaux collectifs nombreux, en grand groupe comme en petit groupe. Ces travaux sont toujours liés à des questions de gouvernance publique locale, et permettent le développement de compétences pratiques en plus de l'acquisition de données théoriques : capacité de rédaction et de synthèse, analyse de dossiers concrets, organisation d'équipes et conduite de projet,...).

Formation professionnelle et compétences transversales :

a) Aspect formation professionnelle et compétences transversales


Cinq éléments au moins concourent à l’acquisition de compétences transverses et à la formation professionnelle :

  • Les stages, auxquels les étudiants peuvent s'adonner toute l'année (deux mois minimum) grâce à une organisation alternant, chaque semaine, entre stage (du lundi au mercredi inclus) et cours (du jeudi au semedi). Dans ce contexte, plusieurs opérateurs publics (région Grand-Est, département du Bas-Rhin, département du Haut-Rhin, eurométropole et ville de Strasbourg, INET...) sont partenaires du diplôme et mettent à disposition de la formation un volume de st age dédié qui permet aux étudiants de bénéficier facilement d'offres de stage intéressantes et spécifiquement liées au parcours. Certains de ces stages sont prolongés en cours de scolarité au-delà des deux mois et débouchent sur des embauches sous la forme contractuelle.
  • La forte implication des professionnels intervenants extérieurs, tous des professionnels reconnus dans le domaine des collectivités territoriales. De nombreux haus-fonctionnaires locaux interviennent ainsi dans la formation afin de dispenser des enseignements spécifiques à leurs domaines de spécialité et à leurs postes.
  • Le projet collectif annuel, grâce auquel chaque promotion se trouve saisie, pour un travail durant toute l'année universitaire, d'une demande provenant d'un opérateur public local (département du Haut-Rhin en 2019/2020, INET en 2020/2021) et consistant en la rédaction d'une étude. Les étudiants sont alors chargés de s'organiser, de se doter d'une méthodologie et de rédiger un travail original devant servir à l'opérateur bénéficiaire pour la réalisation de ses politiques publiques. Cet outil permet de développer des connaissances théoriques, mais aussi et surtout des aptitudes professionnelles (organisation d'équipe, planification du travail, recherche & rédaction, conceptualisation, conception et formalisation des politiques publiques, analyse du lien entre politique et administratif,...).
  • La formation aux épreuves de concours administratifs par de jeunes lauréats du concours d'administrateur territorial (A+).
  • Un programme de trente heures de conférences d'actualité, permettant aux étudiants de se confronter aux enjeux actuels de la gouvernance locale et de rencontrer des professionnels.

b) Relations avec le milieu socio-professionnel, organismes partenaires

Le parcours ALORE fait appel, à côté des enseignements académiques traditionne ls dispensés par des enseignants-chercheurs spécialisés, à des intervenants extérieurs qui sont tous des professionnels reconnus dans le domaine des collectivités territoriales, recrutés par le biais des accords que le parcours a conclus avec ses opérateurs publics partenaires.

La formation est complétée par :
  • une conférence de rentrée ou journée d’études (dans les cadre du PEAP) ;
  • des entraînements personnalisés aux oraux de concours ;
  • un séminaire d’une journée au Conseil de l’Europe (Congrès des Pouvoirs Locaux et régionaux et comité européen sur la démocratie et la gouvernance).
Les opérateurs publics suivants ont conclu avec le parcours "ALORE", une convention de partenariat : région Grand-Est, départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, ville et eurométropole de Strasbourg, Institut nationale des études territoriales (INET-CNFPT). Ces partenariats formalisent les actions suivantes :
  • La mise à disposition, par les opérateurs, se stages spécifiquement dédiés aux étudiants du parcours ALORE ;
  • La mise à disposition, par les opérateurs, de professionnels de haut niveau pour la réalisation d'enseignements dans le cadre du parcours ALORE ;
  • La participation des opérateurs au projet collectif, consistant en une commande réalisée aux étudiants du Master et devant aboutir à la réalisation d'un rapport ou d'une étude au bénéfice de la collectivité.
  • La participation des élus et professionnels des opérateurs au programme de conférences du parcours ALORE.

Poursuite d'études et carrière

Les diplômés ont prioritairement vocation à entrer dans la carrière professionnelle à l’issue de leur scolarité au sein du parcours ALORE, par la voie des concours administratifs ou du recrutement contractuel. Ils ont vocation à se présenter au concours d’administrateur territorial, d’attaché territorial, les années où celui-ci est organisé (tous les deux ans, les années paires). Ceux qui souhaitent parfaire leurs préparations aux concours de catégorie A+ peuvent rejoindre la Prépa ENA-INET de l’IEP de Strasbourg.

Par ailleurs, chaque année, des étudiants du parcours sont candidats au Collège Européen de Bruges et sont retenus. Ils y approfondissent alors l’engagement européen développé dans le cadre du parcours.

Les débouchés concernent les trois fonctions publiques, les organismes à caractère administratif qui gravitent autour des administrations (Pôle emploi, OPHLM, Associations diverses, Organismes sanitaires, sociaux et de santé…), mais aussi certaines entreprises, notamment de réseau, qui relèvent d’une régulation publique (anciens services publics - SIEG, Cabinets de consultants ou d’évaluation…), y compris les Services Sociaux d’Intérêt Général. Les postes visés correspondent aux fonctions d’encadrement, de décision et de pilotage (attaché administratif, inspecteur des finances publiques, cadre hospitalier ou de sécurité sociale, commissaire de police, chargé de mission, consultant junior, attaché financier ou comptable…).

Selon le secteur d’activité concerné le recrutement s’effectue sur concours ou recrutement direct. Bien que les Masters 2 ne soient pas à proprement parler des préparations aux concours, chaque année des étudiants réussissent un concours et obtiennent leur diplôme de façon simultanée.
 

Prérequis & Admission

Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Administration Publique ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Connaissances validées en droit public français et finances publiques.