MASTER – Éthique – Bioéthique, éthique du vivant, éthique clinique

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Art, sciences humaines et sociales > Sciences sociales

Objectifs

Ce parcours vise la spécialisation en éthique des étudiants (ou des professionnels) de santé et du champ médico-social, et plus largement de ceux qui étudient le vivant (sciences biologiques par exemple) ou travaillent avec des humains (recherche biomédicale) ou des animaux (recherche, élevage, etc.).

Savoir-faire et qualifications

Maîtriser les connaissances fondamentales et approfondies en éthique philosophique et dans différents champs de l’éthique appliquée
Conduire une analyse critique d’évaluation normative et axiologique
Réfléchir sur les valeurs, les normes, les enjeux contemporains, dans leurs dimensions à la fois historiques et culturelles.
Construire un raisonnement éthique et mener une argumentation éthique
Développer les facultés de jugement, de discernement, et de raisonnement éthiques.
Construire une délibération éthique en vue d’une prise de décision
 

Poursuite d'études et carrière

  • Le Master Ethique ne débouche pas sur un métier : il n’y a pas « d’éthicien » (pour le moment) en France. La formation s’appuie sur le cursus antérieur des étudiants en formation initiale pour en viser l’approfondissement des questions éthiques et sur la formation continue de professionnels en quête d’outils méthodologiques et de références pour construire, dans leurs métiers, ces questionnements et évoluer professionnellement
  • Dans les filières de la santé et du champ médico-social, une compétence en éthique est recherchée et offre au diplômé des opportunités d’évolution de carrière à partir du métier socle (ex cadre de santé).
  • Ces compétences en analyse éthique sont également recherchées dans les associations (buts social, humanitaire, développement écologique) et les institutions (participation aux comités d’éthique ou aux instances déontologiques). Elles sont un atout indéniable dans l’ensemble des métiers qui ont affaire à la condition animale, de l’élevage à la recherche biomédicale.
  • Poursuite en doctorat en éthique (et plus tard HDR), possible à Strasbourg

Le Master Ethique ne débouche pas sur un métier : il n’y a pas « d’éthicien » en France. La formation s’appuie sur le cursus antérieur des étudiants en formation initiale pour en viser l’approfondissement des questions éthiques et sur la formation continue de professionnels en quête d’outils méthodologiques et de références pour construire, dans leurs métiers, ces questionnements et évoluer professionnellement
Dans de nombreuses filières professionnelles (métiers de la santé et du champ médico-social, cadres d’entreprise, métiers de l’économie, de la gestion, de la finance, de la communication, du droit, etc.) une compétence en éthique est recherchée et offre au diplômé des opportunités d’évolution de carrière à partir du métier socle, notamment pour ce qui concerne la démarche qualité (normes Iso 9000 et au-delà), la responsabilité sociale des entreprises, les ressources humaines, la gouvernance responsable.
Ces compétences en analyse éthique sont également recherchées dans les associations (buts social, humanitaire, développement écologique) et les institutions (participation aux comités d’éthique ou aux instances déontologiques). Elles sont un atout indéniable dans l’ensemble des métiers qui ont affaire à la condition animale, à l’élevage à la recherche biomédicale.
Poursuite en doctorat en éthique (et plus tard HDR), possible à Strasbourg
 

Prérequis & Admission

Niveau minimum requis pour postuler :

  • en master 1 : Licence ou équivalent (bac+3) ou VAE
  • en master 2 : master 1, Maîtrise ou équivalent (bac +4). L’admission directe en M2 n’est possible que si l’étudiant a eu une formation solide en éthique auparavant.
  • Dérogation pour les étudiants en santé : possibilité d’une inscription parallèle à la troisième année des études de santé
Procédure de candidature :
L’entrée en master Ethique se fait par le biais d’une sélection sur dossier, à l’appréciation de l’équipe de formation qui se réunit en commission pour l’étude des dossiers des candidats. Etapes pour candidater au master éthique :- Effectuer une pré-candidature en ligne entre début avril et la mi-juin en vue de la rentrée de septembre sur la plateforme eCandidat - Éléments obligatoires à joindre au dossier de candidature : Un curriculum vitae détaillé ; Une lettre de motivation explicitant ce qui est recherché à travers ces études; Un début de projet de recherche orienté en éthique (3 à 5 pages) où le/la candidat explique sur quel(s) thème(s) il/elle aimerait travailler et approfondir ses recherches; copies du ou des diplôme(s) obtenus et/ou les relevés de notes pour chaque année universitaire (en ce qui concerne les études ou diplômes étrangers, joindre également les traductions légalisées); Élément facultatif : Un exemplaire du mémoire s’il y en a un (pour les mémoires en langues étrangères : fournir un résumé en langue française de 20 pages maximum).

  • Pour les candidats étrangers non francophones : fournir une attestation précisant le niveau de compréhension et d’expression en langue française sous forme de résultats au DELF, DALF ou TCF (Niveau C1 requis).
  • Élément facultatif : Un exemplaire du mémoire s’il y en a un (pour les mémoires en langues étrangères : fournir un résumé en langue française de 20 pages maximum).

http://www.unistra.fr/index.php?id=14804&utm_source=unistra_fr&utm_medium=unistra_fr_homepage