MASTER – Lettres – Métiers de l’édition

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Lettres, Langues, Cultures

Objectifs

Les connaissances scientifiques sur les disciplines déjà partiellement présentes en licence sont explorées, creusées, complétées et spécialisées. Les différents parcours de master poursuivent leur maîtrise des savoirs et concepts fins liés à leurs disciplines principales (littératures, linguistique, langues et civilisations anciennes ; histoire de la langue française, de la littérature française et des littératures antiques…). Elles les complètent par la connaissance des grandes théories. Elles donnent le recul éthique nécessaire par des réflexions méta-disciplinaires, par l’épistémologie des disciplines, par la mise en rapport des connaissances avec les grandes questions de la conscience et de la civilisation, et par la compréhension des enjeux politiques et sociaux, classiques et contemporains. Par leur apprentissage pluridisciplinaire (cours mutualisés et cours empruntés à d’autres composantes ou diplômes), elles incitent les étudiants à mettre en rapports leurs savoirs disciplinaires avec d’autres domaines du savoir : histoire, philosophie, arts, langues vivantes, archéologie, patristique, papyrologie… Certaines connaissances sont spécifiques au master Métiers de l’Édition : les connaissances précises sur le rapport au livre (dans l’Antiquité et au Moyen Âge, sur les métiers du livre à la Renaissance, du manuscrit à la révolution de l’imprimé, puis au cours des siècles, jusqu’à la nouvelle révolution du livre numérique), des connaissances juridiques précises liées au droit d’auteur, notamment dans les co-productions internationales (connaissances spécifiques liées au contexte transfrontalier).

Savoir-faire et qualifications

Les compétences attendues sont multiples, spécifiques ou plus larges. Il s’agit d’abord, pour les étudiants, de la maîtrise des langues littéraires (français, ancien français, français classique et langues anciennes, qu’ils pourront traduire en français contemporain) et de langues étrangères, en particulier les grandes langues de la philologie (français, allemand, anglais, italien). Ils auront acquis des méthodes de travail pour l’analyse propre aux études littéraires dans les domaines français et étrangers (littérature générale et comparée, littérature francophone). Tout cela leur permettra d’étudier un texte et le situer dans son contexte historique, géographique, linguistique, afin de mettre en œuvre une analyse critique, et de relier les faits de langue et leur interprétation ; à l’oral, ils sauront décrypter les discours d’autrui, leurs contextes et leurs sous-entendus.
Plus largement, les étudiants diplômés pourront analyser et commenter n’importe quel texte, littéraire ou non. Ils doivent maîtriser et organiser la recherche de données, les traiter sous forme de fiches, listes, nomenclature, index… A partir de ces données traitées, ils pourront donc synthétiser leur recherche, produire une réflexion autonome, construite, argumentée, reformuler des textes, produire des théories, des idées et des connaissances innovantes, avec une prise de parole en public (techniques de l’information et de la communication) ou une production de documents écrits. Ils auront aussi développé des compétences orales et écrites en utilisant la langue française de manière créative. Dans les deux cas, communication à l’écrit ou à l’oral, ils pourront maîtriser la pensée et la langue, par une structuration de l’argumentation, le dégagement d’une problématique. Ils pourront réagir dans un nouveau contexte, s’adapter à des contextes professionnels différents et évolutifs, travailler en autonomie, en sachant s’autoévaluer.
Le master Métiers de l’édition met particulièrement l’accent sur le travail en groupe (intégration, positionnement, collaboration avec les différents partenaires) et sur l’intégration dans le milieu professionnel (grâce aux deux stages obligatoires en M1 et en M2).

Poursuite d'études et carrière

- Formation complémentaire dans d'autres masters plus directement professionnalisants
- Doctorat de Lettres

Les métiers les plus attendus sont l’enseignement (du primaire à l’université, y compris dans le secteur privé) et la recherche (enseignement supérieur ou recherche privée), ainsi qu’à toutes les fonctions de formateurs (en formation continue, notamment), en particulier pour les masters Littératures Française, Générale et Comparée, et Cultures Littéraires Européennes et Philologie Classique. A cela s’ajoutent des métiers spécifiques à chaque spécialité.
Moyennant un complément de formation professionnalisant ou un concours, les diplômés des spécialités Littératures Française, Générale et Comparée, Cultures Littéraires Européennes et Philologie Classique peuvent viser les métiers suivants : éditeurs ou préparateurs de copie, journalisme, agents de collectivités locales ou territoriales, cadres du privé (banque, administration des entreprises comme les ressources humaines…), emplois liés à l’information et à la communication, emplois liés au tourisme…
Les diplômés du master Sciences du Langage s’ouvrent (généralement après un complément de formation professionnalisante) aux concours de l’orthophonie, des personnels médicaux et paramédicaux. Ce master forme des linguistes, spécialistes d’autres disciplines (littéraires, journalistes, juristes), et d’autres métiers : chargés de communication en entreprise, lexicographes, informaticiens, juristes…
Le master Métiers de l’Édition ouvre à tout le secteur du livre : métiers de l’éditorial (assistant d’édition, correcteur, responsable de la mise en page, responsable des recherches iconographiques), réalisateur et exploitant de contenus numériques et multimédias (création de livres numériques, développement du site internet et des réseaux sociaux de maisons d’édition, de librairies, etc.), métiers à contenu juridique (service des droits, établissement des contrats d’édition, notamment pour l’édition numérique et pour les co-productions), métiers liés au secteur du commerce (marketing, diffusion, distribution, suivi des représentants) ou de la communication autour du livre (organisation d’événements, de dédicaces, de salons), métiers de la médiation culturelle (librairies, médiathèques, etc.) et enfin travail dans d’autres secteurs de l’édition, au sein des musées, des grandes entreprises, des structures publiques (DRAC…), missions culturelles auprès des collectivités locales.

Prérequis & Admission

Etre titulaire d'une licence des mentions "Lettres", "Humanités" ou "Sciences du langage".
Examen des candidatures sur dossier : un bon niveau dans les disciplines fondamentales (Littérature française, générale et comparée; linguistique diachronique et synchronique, française et romane; phonétique; langues et littératures grecques et latines) des mentions indiquées ci-dessus est requis.