MASTER – Mondes médiévaux – Études médiévales interdisciplinaires (MEMI)

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Art, sciences humaines et sociales > Histoire & archéologie

Objectifs

La finalité du master « Mondes médiévaux » est la formation à la recherche et par la recherche en études médiévales. La singularité du master est de proposer aux étudiants de sortir des cadres disciplinaires traditionnels, pour se concentrer sur une seule période de l’histoire, mais en découvrant les aspects les plus variés : histoire (politique, économique, sociale, culturelle, intellectuelle…), mais aussi littératures, langues, arts, pensée, vie matérielle… Il s’agit donc d’une formation réellement interdisciplinaire, résultant de la mise en commun de l’offre de formation en médiévistique de plusieurs facultés différentes, présentant des approches diverses mais complémentaires aux sources médiévales. A cette richesse disciplinaire s'ajoute la situation géographique de Strasbourg, fortement exploitée par le Master par le biais de nombreux échanges et séminaires en commun avec l'Allemagne et la Suisse.

Savoir-faire et qualifications

Le master attend des étudiants qu’ils aient acquis, à la fin de leur formation, des compétences spécifiques aux études médiévales : acquisition d’un savoir-faire en langues anciennes, études de textes et documents médiévaux ; des méthodologies de travail dans plusieurs disciplines des études médiévales.
Les connaissances visées par notre master sont d’abord théoriques : les étudiants acquerront une très solide connaissance de la période médiévale, dans leur discipline d’origine d’une part, mais aussi dans d’autres disciplines. L’initiation aux langues médiévales et le renforcement des connaissances acquises en langues vivantes facilitera l’accès aux sources et à la recherche au niveau international. La formation vise aussi des connaissances méthodologiques générales :
- Capacité à cerner un sujet, à construire une problématique, à analyser toutes les dimensions d’une question
- Capacité à chercher les sources et la bibliographie relatives à ce sujet ; à les comprendre et les utiliser (avec une attention particulière à la maîtrise des langues étrangères)
- Capacité à gérer le temps, long, dans lequel doit s’inscrire le travail, de manière à terminer dans les délais voulus
- Capacité à construire une argumentation
- Capacité à exprimer les méthodes et résultats d’une recherche, tant à l’oral qu’à l’écrit, y compris l’écrit long.

Poursuite d'études et carrière

Le premier objectif est de donner aux étudiants qui le souhaitent, et qui en ont les moyens, la possibilité de poursuivre en thèse. Avant d’être une perspective de carrière, la recherche est cependant avant tout une formation intellectuelle. Beaucoup d’étudiants sont très sensibles à cet aspect, conscients de ce que se former à la recherche, c’est une école de rigueur, de curiosité, d’inventivité, de gestion d’un projet personnel, de synthèse, d’expression…
Ces acquis sont valorisables dans de nombreux domaines professionnels, et de fait beaucoup de nos anciens ont trouvé des possibilités de travail dans des secteurs très divers. En effet, malgré la difficulté croissante de trouver des débouchés dans l’enseignement supérieur et la recherche (encore que certains d’entre eux y arrivent très bien), des possibilités existent en nombre croissant dans le monde de la culture et du patrimoine (archives, musées, bibliothèques, guide conférencier, médiation culturelle, fouilles archéologiques, …), de l’édition, du journalisme…

Le premier objectif est de donner aux étudiants qui le souhaitent, et qui en ont les moyens, la possibilité de poursuivre en thèse. Avant d’être une perspective de carrière, la recherche est cependant avant tout une formation intellectuelle. Beaucoup d’étudiants sont très sensibles à cet aspect, conscients de ce que se former à la recherche, c’est une école de rigueur, de curiosité, d’inventivité, de gestion d’un projet personnel, de synthèse, d’expression…
Ces acquis sont valorisables dans de nombreux domaines professionnels, et de fait beaucoup de nos anciens ont trouvé des possibilités de travail dans des secteurs très divers. En effet, malgré la difficulté croissante de trouver des débouchés dans l’enseignement supérieur et la recherche (encore que certains d’entre eux y arrivent très bien), des possibilités existent en nombre croissant dans le monde de la culture et du patrimoine (archives, musées, bibliothèques, guide conférencier, médiation culturelle, fouilles archéologiques…), de l’édition, du journalisme…

Prérequis & Admission

- Licence dans une discipline relevant des Sciences humaines et sociales.
- Maîtrise du français.

 

L'étudiant doit posséder des bases solides en culture historique et de bonnes capacités de lecture, de synthèse et de rédaction.

L'admission se fait sur la plateforme e-Candidat, sur la base d'un dossier composé essentiellement du relévé des notes de Licence, d'un lettre de motivation et d'un descriptif du projet de recherches et/ou professionnel. Ensuite, examen du dossier de candidature par l’équipe pédagogique : l’étudiant doit posséder des bases solides en culture historique et de bonnes capacités de lecture, de synthèse et de rédaction.