MASTER – Monnaie, banque, finance, assurance – Assurance et gestion des risques

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Economie / Gestion > Economie & Finance

Objectifs

La gestion et la maîtrise des risques constituent aujourd’hui un élément central des politiques de management des entreprises. Elle est également au centre des réflexions menées par les organismes de gestion des services (agences de l’eau, collectivités locales,...).
Ce parcours de master vise à donner aux étudiants une solide formation dans le domaine de l’évaluation et de l’analyse économique des risques, de leur prévention et de leur assurance. Ils sont ainsi capables de proposer des solutions de prise en charge et d’assurance des risques de l’entreprise en fonction notamment du contexte économique et juridique dans lequel s’inscrivent ses activités. Leur expertise est de plus en plus incontournable dans le domaine de l’ingénierie des risques environnementaux, de l’innovation et des risques émergents. Elle l’est également au regard de la complexité grandissante des choix en matière de politiques publiques, du fait même de l’existence de risques nouveaux. Elle doit accompagner et contribuer à l’orientation des activités de l’entrepreneur ou du décideur public (ministère, agence régionale,...) et relève ainsi pleinement de l’aide à la décision des organisations publiques et privées. Elle concerne autant l’entreprise d’assurances que les entreprises non financières.
La formation est proposée avec l'appui de Alearisque (Pôle Rhénan de Gestion du Risque et de l’Assurance).
Il est possible de réaliser le M2 en alternance (contrat de professionnalisation).
Pour le détail des maquettes, des intervenants et découvrir la formation en vidéos rendez-vous sur la page du master : https://ecogestion.unistra.fr/master-assurance-risques/

Savoir-faire et qualifications

Les objectifs de cette formation sont d’acquérir des connaissances et des compétences spécifiques à la gestion des risques afin :

  • d’appréhender l’environnement économique et juridique dans lequel s’inscrit la gestion des risques au sein de l’entreprise.
  • d’appréhender la problématique de l’assurance, de la réassurance et de la mutualisation des risques.
  • de piloter la construction d’une cartographie des risques, d’analyser leur caractère transférable, ou non, au marché de l’assurance.
  • de piloter la mise en place d’un Plan de Continuité d’Activité (PCA) ou de Reprise d’Activité (PRA).
  • de s’approprier la question de l’évaluation des risques de portefeuilles financiers.

Poursuite d'études et carrière

Assurance et risques :
exemples de métiers exercés : Risk manager junior, courtier d’assurances, expert, souscripteur assurances-réassurances, chargé d’études risques, chargé d'études actuarielles, chargé d'affaires entreprises, risk reporting analyst, DAF, responsable de site, consultant en actuariat, expert-risques pour des organismes publics (énergie renouvelable, habitat passif,...), conseil aux entreprises, rédacteur régleur en assurance de personnes, rédacteur et gestionnaire de contrats d'assurances, rédacteur et gestionnaire productin IARD, rédacteur sinistre prévoyance individuelle, analyste risques engagements, consultant en actuariat, enseignant-chercheur ou chercheur (parcours recherche du master), …
exemples d'entreprises ayant recruté : KPMG (Luxembourg), JP Morgan (Londres), Dexia Crédit Local (Paris), AGIPI (Schiltigheim), Airbus (Munich), Cabinet Erah (Strasbourg), AVIC Capital Co (Shangaï), Optimal Winter (Paris), ADEME/Region, ACM (Strasbourg), Effys Assurances (Creil)…

Banque :
Pour le parcours CAE :
Le chargé d’affaires entreprises peut évoluer vers les métiers de la banque de réseau (spécialiste en flux, commerce international, ingénierie financière, épargne salariale, management, gestion privée, agences, ...), ou bien vers les métiers de la banque de financement et d’investissement (financements structurés, export, fusions-acquisitions) ou encore vers des fonctions supports (audit, contrôle de gestion, marketing, ressources humaines). L'option Agri-Agro forme plus spécifiquement aux marchés de l'agroculture et de l'agro-alimentaire.

Pour le parcours CCpro :

  • Conseiller de clientèle de professionnels
  • Conseiller bancaire de chefs d’entreprises de petites entreprises tels que des artisans, commerçants, professions libérales
  • Cadre des réseaux bancaires en agence et dans les sièges centraux

Prérequis & Admission

Microéconomie, finance de marché, probabilités et statistique, introduction à l'économétrie

• Mention(s) de licence(s) conseillée(s) :
Licence Économie et Gestion

Assurance et risques :
Dossier : pour le M1 "Assurance et gestion des risques"
Dossier/entretien : pour l'entrée directe en M2 "Assurance et gestion des risques"
Examen du dossier basé sur la formation initiale suivie, les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant permettant entre autres d'évaluer la motivation et l'adéquation entre le projet de l'étudiant et la formation visée.

Banque :
Dossier/entretien : pour les M1 et l'entrée directe en M2 des parcours "Conseiller clientèle professionnelle" et "Chargé d'affaires entreprises"
Examen du dossier basé sur la formation initiale suivie, les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant permettant entre autres d'évaluer la motivation et l'adéquation entre le projet de l'étudiant et la formation visée.
Les dossiers seront examinés par l’université ainsi que par les établissements bancaires qui proposent les contrats en alternance.

Les conditions formelles d'admission (dossier de candidatures, procédures, dates…) sont précisées dans le menu "Candidatures" du site de la Faculté des sciences économiques et de gestion.