MASTER – Monnaie, banque, finance, assurance – Chargé d’affaires entreprises

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Economie / Gestion > Economie & Finance

Objectifs

Cette formation prépare aux métiers de chargés d’affaires entreprises en banque qui assurent la relation avec un portefeuille de clientèle composé d’entreprises industrielles et commerciales ou d’institutionnels. Très présent sur le terrain auprès de ses clients et de ses prospects, le chargé d’affaires écoute et anticipe leurs besoins, structure l’offre commerciale. Il négocie les conditions de mise en place des solutions proposées et met en œuvre les décisions prises en matière de risques. Le chargé d’affaires analyse la situation économique et financière des entreprises, il est le garant de la maîtrise du risque et de la rentabilité de la relation avec la clientèle pour son établissement bancaire.
En Master 2, une option permet de préparer les étudiants aux métiers de chargés d'affaires pour les entreprises du secteur agricole et de l'agro-alimentaire, dont les missions consistent à développer un portefeuille de clientèle, à accompagner leurs clients en leur proposant des mesures adaptées à leurs situtations, tout en gérant le risque de clientèle pour leur établissement.
Le socle commun en M1 Chargé de clientèle Banque-Finance prépare aux métiers de chargés de clientèle. la formation est tournée vers la prise en charge des problématiques bancaires et financières de l’entrepreneur, du particulier et de l’entreprise. Les apprenants doivent être autonomes dans la gestion d’un portefeuille de clientèle particulière.

Construite en étroite collaboration avec les banques, la formation est organisée en collaboration avec le CFPB et s'appuie sur un référentiel métier répertoriant l'ensemble des composantes du métier de chargé d'affaires entreprises.
Elle est exclusivement en alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation).

Savoir-faire et qualifications

En M1, les étudiants développent des compétences dans le domaine de la finance de marché, de la finance d’entreprise, du droit, de la fiscalité, de la comptabilité ainsi qu’une bonne connaissance du marché du particulier, nécessaire à la poursuite en Master 2 pour suivre l’étude du marché des professionnels. Des enseignements d’anglais économique et financier et d’informatique sont également intégrés à la formation. Des compétences commerciales sont aussi attendues : aptitude à travailler en équipe, à trouver les solutions répondant aux problèmes de la clientèle, à développer une relation de confiance avec les clients.
En M2, les étudiants développent des compétences dans le domaine de la gestion des risques, de l’analyse financière, du droit, de la fiscalité, de l’étude du marché des entreprises. Ils apprennent à être présents sur le terrain auprès de leurs clients et de leurs prospects, à développer une forte relation avec eux, à écouter et à anticiper leurs besoins et à y répondre avec des solutions adaptées tout en gérant le risque client.
 

Poursuite d'études et carrière

Assurance et risques :
exemples de métiers exercés : Risk manager junior, courtier d’assurances, expert, souscripteur assurances-réassurances, chargé d’études risques, chargé d'études actuarielles, chargé d'affaires entreprises, risk reporting analyst, DAF, responsable de site, consultant en actuariat, expert-risques pour des organismes publics (énergie renouvelable, habitat passif,...), conseil aux entreprises, rédacteur régleur en assurance de personnes, rédacteur et gestionnaire de contrats d'assurances, rédacteur et gestionnaire productin IARD, rédacteur sinistre prévoyance individuelle, analyste risques engagements, consultant en actuariat, enseignant-chercheur ou chercheur (parcours recherche du master), …
exemples d'entreprises ayant recruté : KPMG (Luxembourg), JP Morgan (Londres), Dexia Crédit Local (Paris), AGIPI (Schiltigheim), Airbus (Munich), Cabinet Erah (Strasbourg), AVIC Capital Co (Shangaï), Optimal Winter (Paris), ADEME/Region, ACM (Strasbourg), Effys Assurances (Creil)…

Banque :
Pour le parcours CAE :
Le chargé d’affaires entreprises peut évoluer vers les métiers de la banque de réseau (spécialiste en flux, commerce international, ingénierie financière, épargne salariale, management, gestion privée, agences, ...), ou bien vers les métiers de la banque de financement et d’investissement (financements structurés, export, fusions-acquisitions) ou encore vers des fonctions supports (audit, contrôle de gestion, marketing, ressources humaines). L'option Agri-Agro forme plus spécifiquement aux marchés de l'agroculture et de l'agro-alimentaire.

Pour le parcours CCpro :

  • Conseiller de clientèle de professionnels
  • Conseiller bancaire de chefs d’entreprises de petites entreprises tels que des artisans, commerçants, professions libérales
  • Cadre des réseaux bancaires en agence et dans les sièges centraux

Prérequis & Admission

En M1 : Licence AES, Droit ou Economie-Gestion
En M2 : Master AES, Droit ou Economie-Gestion

Assurance et risques :
Dossier : pour le M1 "Assurance et gestion des risques"
Dossier/entretien : pour l'entrée directe en M2 "Assurance et gestion des risques"
Examen du dossier basé sur la formation initiale suivie, les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant permettant entre autres d'évaluer la motivation et l'adéquation entre le projet de l'étudiant et la formation visée.

Banque :
Dossier/entretien : pour les M1 et l'entrée directe en M2 des parcours "Conseiller clientèle professionnelle" et "Chargé d'affaires entreprises"
Examen du dossier basé sur la formation initiale suivie, les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant permettant entre autres d'évaluer la motivation et l'adéquation entre le projet de l'étudiant et la formation visée.
Les dossiers seront examinés par l’université ainsi que par les établissements bancaires qui proposent les contrats en alternance.

Les conditions formelles d'admission (dossier de candidatures, procédures, dates…) sont précisées dans le menu "Candidatures" du site de la Faculté des sciences économiques et de gestion.