MASTER – Sciences du vivant – Génétique moléculaire du développement et des cellules souches

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Sciences de la vie, Sciences de la terre et de l'univers, Sciences de la matière, Environnement > Sciences de la vie

Objectifs

L'objectif principal de cette formation est d'obtenir une vue la plus intégrée possible des mécanismes moléculaires et cellulaires qui sous-tendent les processus du développement chez l'animal. Les étudiants pourront intégrer les nombreux laboratoires spécialisés en biologie cellulaire ou biologie du développement et biologie des cellules souches.

Le Parcours Biologie du Développement et Cellules Souches a pour but de former les étudiants :

  • à l'exploration fonctionnelle des mécanismes moléculaires au niveau cellulaire,
  • à l'étude dynamique des comportements cellulaires à l'échelle de l'organisme entier,
  • aux principes fondamentaux régissant l’acquisition et le maintien d’une identité cellulaire spécialisée, de pair avec l’acquisition de formes spécialisées aux niveaux cellulaire et tissulaire,
  • aux mécanismes mis en jeu lors de l’homéostasie et le vieillissement des organes.

Savoir-faire et qualifications

Les compétences développées sont celles spécifiées pour la mention Sciences du vivant :

  • Maitriser la démarche scientifique
  • Mener un projet
  • Communiquer
  • Construire son projet professionnel et personnel
En particulier :
  • Conception d'un projet de recherche
  • Apprentissage des bonnes pratiques de laboratoire
  • Immersion dans une équipe de recherche et apprentissage du travail en équipe (interactions avec les autres membres de l'équipe, participation aux réunions de travail...)
  • Manipulation de l'instrumentation et d'organismes vivants
  • Organisation pratique, réalisation et analyse critique des résultats d'une expérience
  • Elaboration d'un poster de congrès et présentation orale des objectifs du projet scientifique et des résultats obtenus
  • Réflexion sur les aspects du travail en laboratoire de recherche pouvant poser un questionnement éthique
  • Rédaction d'un CV, d'une lettre de motivation et passage d'un "entretien d'embauche".

Poursuite d'études et carrière

L'objectif de ce parcours est de former des étudiants ayant des connaissances théoriques et pratiques très complètes, leur permettant d'accéder aux métiers de la recherche fondamentale ou appliquée et de l'enseignement supérieur.

  • Insertion professionnelle après le master : ingénieur d'études dans un organisme de recherche public, cadre technique et scientifique en secteur privé (entreprises innovantes en biotechnologie et agrochimie en particulier), conseiller technico-commercial ou consultant dans le domaine scientifique.
  • Insertion professionnelle après un doctorat : ingénieur de recherche, chercheur, enseignant-chercheur (organismes publics), ingénieur en plate-forme technologique, chargé de projet, chef de projet R&D dans l'industrie.

L'offre de formation présentée dans la mention devrait permettre à tout étudiant détenteur de ce diplôme de pouvoir postuler à des emplois correspondant à ceux d'ingénieur d'études dans des organismes publics ou dans l'industrie biotechnologique, ceci directement ou après une formation complémentaire (management, communication scientifique par exemple). Cependant, une partie assez importante des étudiants ayant suivi cette mention se destinent à poursuivre en doctorat au sein d’une Ecole Doctorale. Les étudiants, à la fin de leur thèse, peuvent alors postuler à des postes dans des organismes publics (chercheurs ou enseignants-chercheurs), dans l'industrie (chefs de projets), dans des ONG ou des agences d'innovation (Alsace Biovalley par exemple) ou encore dans des cabinets conseil (consultant scientifique).

Le parcours "Enseigner les Sciences de la Vie et de la Terre – Parcours agrégation" constitue en première intention une préparation des étudiants à l’agrégation de Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l’Univers (SV-STU). Les débouchés professionnels sont donc l’enseignement des SVT en collèges et lycées. Cependant, l’appartenance de ce parcours à la mention « Sciences du vivant » donne la possibilité aux étudiants de se réorienter vers d’autres métiers scientifiques comme par exemple la médiation scientifique.

Prérequis & Admission

Parcours équivalent à la licence Sciences de la Vie.

Connaissances et compétences acquises à partir de tout parcours équivalent à la Licence Mention Sciences de la Vie, comportant des UE de niveau avancé en biologie moléculaire, biochimie, biologie cellulaire, génétique et de niveau initiation en biologie du développement. Une maitrise de l'anglais à l'écrit et à l'oral est nécessaire.

La procédure d'admissibilité repose sur l'examen d’un dossier basé sur les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant. La procédure d'admission repose sur un entretien présentiel ou par téléphone pour évaluer le projet et la motivation des candidats (informations sur les pré-candidatures sur http://sciencesvie.unistra.fr/scolarite/admission/)