MASTER – Sciences du vivant – Virologie

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Sciences de la vie, Sciences de la terre et de l'univers, Sciences de la matière, Environnement > Sciences de la vie

Objectifs

L'objectif de ce parcours de master est d'offrir une formation pluridisciplinaire d’excellence à la recherche et par la recherche en apportant de solides connaissances de biochimie, de biologie moléculaire et cellulaire vues à travers la biologie des virus de l’ensemble des règnes du vivant. Les domaines de la virologie fondamentale et moléculaire tout comme ceux de la virologie appliquée (vecteurs, sondes moléculaires, thérapie génique, …) apportent les compétences et connaissances évolutives nécessaires à la formation de biologistes de haut niveau quel que soit l’objectif professionnel envisagé.
La première année du master est dédiée à la description et la compréhension des cycles viraux et des moyens méthodologiques et techniques mis en oeuvre pour leur analyse.
La seconde année vise à approfondir et consoldider les connaissances. L'étudiant est ammené à établir des liens entre les enseignements suivis afin de disposer des compétences nécessaires pour appréhender son projet de stage puis son parcours professionnel.

Savoir-faire et qualifications

A l’issue de la formation, les étudiants devront maitriser la démarche scientifique et sauront mobiliser des connaissances fondamentales de biochimie et de biologie moléculaire et cellulaire en les replaçant dans le contexte d’infection virales dans le but de mener un projet.
Les compétences attendues sont celles spécifiées pour la mention « science du vivant », en particulier:

  • construire des raisonnements scientifiques en analysant des données complexes
  • rechercher et traiter la documentation et la bibliographie
  • Communiquer sous forme écrite et orale
  • Travailler en équipe au sein d'un laboratoire en respectant les règles de sécurité.

Poursuite d'études et carrière

La majorité des étudiants poursuivent leurs études en doctorat pour accéder à des métiers de la recherche publique ou privée ou à des carrières d’enseignant-chercheur. D’autres suivent une formation complémentaire et se spécialisent dans des domaines de propriété intellectuelle, de gestion des brevets, de vente... Le diplômé du master de virologie peut prétendre à des emplois diversifiés en recherche fondamentale ou appliquée (publique ou privée) dans lesquels seront mis en œuvre entre autres : la gestion de projets d’études en laboratoire ou sur le terrain, la mise au point de matériel d’expérimentation, l’interprétation de résultats, la transmission et la communication du savoir et l’animation scientifique.

L'offre de formation présentée dans la mention devrait permettre à tout étudiant détenteur de ce diplôme de pouvoir postuler à des emplois correspondant à ceux d'ingénieur d'études dans des organismes publics ou dans l'industrie biotechnologique, ceci directement ou après une formation complémentaire (management, communication scientifique par exemple). Cependant, une partie assez importante des étudiants ayant suivi cette mention se destinent à poursuivre en doctorat au sein d’une Ecole Doctorale. Les étudiants, à la fin de leur thèse, peuvent alors postuler à des postes dans des organismes publics (chercheurs ou enseignants-chercheurs), dans l'industrie (chefs de projets), dans des ONG ou des agences d'innovation (Alsace Biovalley par exemple) ou encore dans des cabinets conseil (consultant scientifique).

Le parcours "Enseigner les Sciences de la Vie et de la Terre – Parcours agrégation" constitue en première intention une préparation des étudiants à l’agrégation de Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l’Univers (SV-STU). Les débouchés professionnels sont donc l’enseignement des SVT en collèges et lycées. Cependant, l’appartenance de ce parcours à la mention « Sciences du vivant » donne la possibilité aux étudiants de se réorienter vers d’autres métiers scientifiques comme par exemple la médiation scientifique.

Prérequis & Admission

Licence de « biologie moléculaire et cellulaire » ou licence de « biologie cellulaire et physiologie des organismes » ou diplôme jugé équivalent par la commission pédagogique. Le recrutement est effectué sur dossier par la commission pédagogique qui évalue plusieurs critères dont les notes et rangs représentatifs des connaissances préalables en : virologie, microbiologie, génétique, biologie moléculaire et cellulaire ; des motivations exprimées ; parfois après entretien téléphonique (pour les non-Strasbourgeois) ou direct.
 

Licence de « biologie moléculaire et cellulaire » ou diplôme jugé équivalent par la commission pédagogique. Formation non accessible aux médecins, pharmaciens et vétérinaires ou déjà titulaire d'un Master

Examen d’un dossier basé sur les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant. Dans certains parcours, l'admission se fait en deux étapes: La procédure d'admissibilité qui repose sur l'examen d’un dossier basé sur les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant puis la procédure d'admission qui repose sur un entretien présentiel ou par téléphone pour évaluer le projet et la motivation des candidats.