MASTER – Urbanisme et aménagement – Aménagement, urbanisme, développement des territoires

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Technologies, Sciences de l'ingénieur, Architecture > Génie civil

Objectifs

L’objectif du parcours de M2 « Aménagement urbanisme Développement des territoires » (AUDT) consiste à former des chargés d’études et des chefs de projets en aménagement, en urbanisme et en développement territorial. Véritables « aménageurs-développeurs », les étudiants issus de ce parcours deviennent des praticiens de haut niveau aptes à s’intégrer dans une structure professionnelle et à la faire bénéficier de leurs connaissances. La formation proposée vise à les rendre capables de réaliser à la fois de l’analyse et de l’opérationnel, de porter des projets transversaux composites par leurs objectifs et leurs acteurs, et de devenir ainsi des intervenants-charnières à l’intérieur d’une organisation complexe. Conformément à cet objectif, une approche transversale et pluridisciplinaire de l’intervention des sociétés sur leurs espaces est privilégiée.
 

Savoir-faire et qualifications

  • Connaître les moyens d'action sur l'espace
  • Acquérir les compétences rédactionnelles, analytiques et synthétiques d’un chargé d’études
  • Savoir prendre du recul par rapport à l'expérience de terrain
  • Savoir s’inscrire dans une dynamique de travail collectif
  • Savoir mobiliser et maîtriser les aspects théoriques et conceptuels du sujet traité
  • Acquérir les éléments de maîtrise de la conduite d’opération
  • Savoir animer une réunion ou un groupe
  • Savoir mettre en forme des documents écrits et visuels, et les restituer
  • Capacité à la comparaison transfrontalière, européenne et internationale dans le domaine de l’aménagement des territoires et de l’urbanisme.

Poursuite d'études et carrière

La poursuite d’études peut se faire soit en thèse, notamment dans un des laboratoires d’appui de la mention, soit dans un autre M2 du domaine, lorsqu’une spécialisation complémentaire est recherchée.
 

Les débouchés professionnels sont attestés par de nombreuses embauches en sortie de diplôme qui se rapportent aux métiers suivants :

  • Les métiers de l’étude et du diagnostic territorial, socio-environnemental, urbanistique (chef de projet, chargé de mission, chargé d’étude, …) des collectivités territoriales, des EPCI, des bureaux d'études, des Chambres consulaires, de l’État ;
  • Les métiers d’encadrement technique ou administratif (cadre ou ingénieur territorial, attaché, rédacteur, chef de service, agents ou animateurs de développement) des collectivités territoriales, des EPCI, des bureaux d'études, des Chambres consulaires, de l’État ;
  • Les métiers de conception et de conseil pour le projet urbain ;
  • Les métiers de la recherche : ingénieur de recherche, enseignant-chercheur ou chercheur;
  • Les métiers de l’éducation.

Les professions touchées par la mention sont : conseillers, chargés d’études, chargés de mission et chefs de projets en aménagement et en urbanisme ; chercheurs ou enseignants-chercheurs en aménagement et en urbanisme. Pour chaque parcours cela se décline de la façon suivante :
  • Parcours AUDT : aménageur - urbaniste généraliste. A savoir : aménageur-développeur ; urbaniste ensemblier ; et urbaniste programmeur (AUDT) => professions de chargés d’études, chargés de mission, chefs de projets ou conseillers en aménagement et en urbanisme
  • Parcours ASPU : urbaniste-conseil et urbaniste-concepteur pour l'assistance à la maîtrise d'ouvrage.

Directement à l’issue du diplôme, les employeurs sont principalement :
i) les organismes publics d’aménagement et de développement local : Région, Conseil Départemental, DREAL et services déconcentrés de l’Etat, intercommunalités et communes, Agences d’urbanisme, organismes transfrontaliers ;
ii) les organismes de logement social, bailleurs, Centres sociaux et culturels, associations ;
iii) les services de l’Environnement, Parcs Naturels Régionaux ;
iv) les bureaux d’étude et de conseils, les agences d’architecture et d’urbanisme ;
v) des entreprises privées, notamment celles engagées dans le domaine du développement durable (énergies renouvelables, etc.).

Le cas échéant, à ces employeurs s’ajoutent à l’issue du diplôme (emplois d’ingénieurs d’études) ou après la poursuite d’étude en doctorat (emplois de chercheurs et d’enseignants-chercheurs) :
i) les Universités, écoles d’architecture et d’ingénieurs ;
ii) les EPST : CNRS, INRA, IRSTEA, IRD ;
iii) les Centres de recherche privés ;
iv) les Services de recherche et d’études des collectivités territoriales et des administrations d’État.
 

Prérequis & Admission

Un M1, ou équivalent, dans un master d’Aménagement et d’Urbanisme
 

Bases en urbanisme et aménagement
 

Le Master UA est accessible en M1 aux étudiants disposant d’un L, parcours Géographie et Aménagement, avec une mention AB (12/20) au minimum en L3. Il peut également être intégré par des étudiants disposant d’un L en Sciences Sociales, Sociologie, Economie, Sciences Politiques, Droit, Histoire, sous réserve qu’une première approche des bases de l’urbanisme et de l’aménagement aient été appréhendées dans le cursus.

Au niveau du M2, il est exigé d’avoir un M1 Urbanisme et Aménagement, ou à défaut de pouvoir attester d’une formation ou d’une expérience équivalent à un M1 en Urbanisme et Aménagement, toujours avec une mention AB (12/20) au minimum en M1.

Pour les étudiants étrangers, un niveau B2 en langue française est exigé.