MASTER – Urbanisme et aménagement – Architecture, structures et projets urbains

  • Université de Strasbourg
  • Master ou Bac+5
  • Technologies, Sciences de l'ingénieur, Architecture > Génie civil

Objectifs

L’objectif du parcours en M2 « Architecture, Structure et Projet urbains » (ASPU) vise à former des « urbanistes-projeteurs » capables d’élaborer des scénarios aussi bien tendanciels que contrastés du développement des agglomérations urbaines dans le but d’assister les maîtres d’ouvrage dans la conception et la réalisation de projets urbains ayant des incidences dans le temps long. La formation interroge en ce sens les demandes de projet formulées par les maîtres d’ouvrage en les confrontant d’abord aux structures spatiales qui ont émergées à différentes époques de la morphogenèse urbaine pour les articuler ensuite aux différentes échelles temporelles et spatiales impliquées dans le développement urbain actuel. Elle mesure aussi les limites de ces demandes et leur portée en les examinant d’une part sous l’angle des règles, des documents et des modèles en urbanisme et en les situant d’autre part dans des processus de décision où interagissent des acteurs et des institutions.
 

Savoir-faire et qualifications

Les connaissances visées par le parcours ASPU concernent l’acquisition et la maîtrise :
Sur le plan théorique et scientifique :
- Des théories urbanistiques et architecturales de la ville, leurs applications aux territoires et aux espaces urbains, ainsi que leurs intégrations dans des scénarios de projet selon les spécificités des diverses échelles spatiales et temporelles ;
- la modélisation des formes d'habitat et des structures urbaines ;
- les pratiques de l’enquête et de l'étude de cas, leurs problématisations et leurs analyses dans le cadre de la conception des différentes phases du projet urbain.

Sur le plan des compétences professionnelles :
La capacité à répondre aux demandes formulées par les collectivités territoriales et les organismes publics ou privés ayant à mener des études de cas, à concevoir des projets urbains et à conduire des opérations de structuration et de développement des formes urbaines.
 

Poursuite d'études et carrière

Le diplôme obtenu peut conduire l'étudiant soit à poursuivre des études doctorales lui permettant de s'engager dans l'enseignement et la recherche, soit à exercer une gamme étendue de métiers en urbanisme et en aménagement dans des collectivités territoriales ou des services de l’État, des bureaux d'études ou des agences privées. Ces métiers concernent:
- l’étude et le diagnostic territorial ou urbain (chef de projet, chargé de mission, chargé d’étude) ;
- la conception et la conduite de projet urbain incluant l'assistance à la maîtrise d'ouvrage ;
- l'encadrement technique ou administratif (cadre ou ingénieur territorial, attaché, rédacteur, chef de service, animateurs de développement).

Les débouchés professionnels sont attestés par de nombreuses embauches en sortie de diplôme qui se rapportent aux métiers suivants :

  • Les métiers de l’étude et du diagnostic territorial, socio-environnemental, urbanistique (chef de projet, chargé de mission, chargé d’étude, …) des collectivités territoriales, des EPCI, des bureaux d'études, des Chambres consulaires, de l’État ;
  • Les métiers d’encadrement technique ou administratif (cadre ou ingénieur territorial, attaché, rédacteur, chef de service, agents ou animateurs de développement) des collectivités territoriales, des EPCI, des bureaux d'études, des Chambres consulaires, de l’État ;
  • Les métiers de conception et de conseil pour le projet urbain ;
  • Les métiers de la recherche : ingénieur de recherche, enseignant-chercheur ou chercheur;
  • Les métiers de l’éducation.

Les professions touchées par la mention sont : conseillers, chargés d’études, chargés de mission et chefs de projets en aménagement et en urbanisme ; chercheurs ou enseignants-chercheurs en aménagement et en urbanisme. Pour chaque parcours cela se décline de la façon suivante :
  • Parcours AUDT : aménageur - urbaniste généraliste. A savoir : aménageur-développeur ; urbaniste ensemblier ; et urbaniste programmeur (AUDT) => professions de chargés d’études, chargés de mission, chefs de projets ou conseillers en aménagement et en urbanisme
  • Parcours ASPU : urbaniste-conseil et urbaniste-concepteur pour l'assistance à la maîtrise d'ouvrage.

Directement à l’issue du diplôme, les employeurs sont principalement :
i) les organismes publics d’aménagement et de développement local : Région, Conseil Départemental, DREAL et services déconcentrés de l’Etat, intercommunalités et communes, Agences d’urbanisme, organismes transfrontaliers ;
ii) les organismes de logement social, bailleurs, Centres sociaux et culturels, associations ;
iii) les services de l’Environnement, Parcs Naturels Régionaux ;
iv) les bureaux d’étude et de conseils, les agences d’architecture et d’urbanisme ;
v) des entreprises privées, notamment celles engagées dans le domaine du développement durable (énergies renouvelables, etc.).

Le cas échéant, à ces employeurs s’ajoutent à l’issue du diplôme (emplois d’ingénieurs d’études) ou après la poursuite d’étude en doctorat (emplois de chercheurs et d’enseignants-chercheurs) :
i) les Universités, écoles d’architecture et d’ingénieurs ;
ii) les EPST : CNRS, INRA, IRSTEA, IRD ;
iii) les Centres de recherche privés ;
iv) les Services de recherche et d’études des collectivités territoriales et des administrations d’État.
 

Prérequis & Admission

M1 en urbanisme et aménagement, géographie, sciences humaines et sociales, diplôme d'architecte ou d'ingénieur.
 

Bases en architecture de la ville, projet urbain, analyse et traitement de données spatiales à différentes échelles.
 

Le Master UA est accessible en M1 aux étudiants disposant d’un L, parcours Géographie et Aménagement, avec une mention AB (12/20) au minimum en L3. Il peut également être intégré par des étudiants disposant d’un L en Sciences Sociales, Sociologie, Economie, Sciences Politiques, Droit, Histoire, sous réserve qu’une première approche des bases de l’urbanisme et de l’aménagement aient été appréhendées dans le cursus.

Au niveau du M2, il est exigé d’avoir un M1 Urbanisme et Aménagement, ou à défaut de pouvoir attester d’une formation ou d’une expérience équivalent à un M1 en Urbanisme et Aménagement, toujours avec une mention AB (12/20) au minimum en M1.

Pour les étudiants étrangers, un niveau de français au moins C1 en langue française est exigé.