MASTER – Droit privé – Droit des personnes vulnérables (sous réserve)

  • Université de Strasbourg
  • Master-Abschluss oder Äquivalent
  • Rechts- & Politikwissenschaften > Rechtswissenschaften

Ziele

  • Ce parcours vise à former des juristes capables d'appréhender les différentes mesures et modes de protection mis en place pour les plus vulnérables : mineurs et majeurs atteints dans leurs facultés mentales et ou physiques notamment depuis les deux lois du 5 mars 2007, l'une portant réforme de la protection juridique des majeurs et l'autre réformant la protection de l’enfance.
Les objectifs professionnels de la formation consistent pour l'étudiant en un approfondissement de ses connaissances, de ses compétences et de ses méthodes de travail, ainsi qu'en une préparation à des concours, à une insertion professionnelle immédiate ou encore à la poursuite d'études en doctorat . La formation couvre de nombreux domaines du droit privé. Par ailleurs, certaines procédures spécifiques font également l'objet d'un enseignement. Un volet pratique complète utilement la formation des étudiants.

Know-how & Qualifikationen

Les compétences spécifiques attendues à l’issue de la formation sont les suivantes:

  • Maîtriser les grandes matières du droit privé, et notamment du droit des personnes, en vue de la préparation aux concours et examens ouvrant aux professions judiciaires. Être capable de mener une recherche juridique en maîtrisant les outils documentaires de la discipline Savoir poser et résoudre un problème juridique (à l’occasion de la rédaction d’un rapport ou d'une étude).

Weiterführendes Studium & berufliche Möglichkeiten

  • Le parcours Droit des personnes vulnérables est destiné d’une part aux étudiants qui envisagent de poursuivre en Doctorat et, d’autre part, à tous ceux qui recherchent une spécialisation tournée vers l’approfondissement de la réflexion, des méthodes et des instruments documentaires, afin que leur soit facilité l’accès notamment aux métiers d’enseignants-chercheurs, de la protection de l'enfance, de la protection des majeurs et aux professions judiciaires (avocats, magistrats, juristes assistants, greffiers etc.).

Enseignement du droit privé ; carrières judiciaires, de la police, et de la protection de l’enfance ; juriste d’entreprise ; conseil juridique, y compris en milieu associatif ; activités de médiation, notamment familiale ; fonctions juridiques dans certains services des collectivités territoriales ou dans des organisations internationales ; tuteur ou curateur aux majeurs protégés.