MASTER – Éthique – Gérontologie, vieillissement, éthique et pratiques professionnelles

  • Université de Strasbourg
  • Master's degree or equivalent
  • Art, Humanities and Social Sciences > Social sciences

Objectives

Ce master, proposé prioritairement en formation continue, est un des quatre parcours de la Mention « Ethique ».
Il a pour objectifs de transmettre des connaissances et aider à penser les pratiques professionnelles. Il initie à la recherche gérontologique. Dans une démarche interdisciplinaire, il veut développer une vision professionnelle sur l'ensemble des champs d'intervention : action gérontologique des collectivités locales, services d'aide et de soin à domicile, établissements médico-sociaux, secteur sanitaire, et plus largement dans les domaines concernés par le vieillissement démographique.
Il répond aux besoins d'une solide culture gérontologique dans des métiers nouveaux : pilotes de MAIA, pilotes de réseaux gérontologiques, ingénieurs et techniciens (gérontechnologies par exemple).

Know-how & Qualifications

La gérontologie s’intéresse au vieillissement et à la vieillesse dans toutes ses dimensions. Les compétences génériques de la mention Ethique se déclinent donc dans ce champ particulier de la gérontologie, de façon très interdisciplinaire. Mais ce cursus de Master correspond aussi à un besoin particulier de formation de professionnels porteurs d’un diplôme de niveau I. En effet, du fait du vieillissement démographique, de l’évolution des territoires et des activités économiques (urbanisation, nouvelle ruralité, silver economie ) et de l’évolution des modes de vie (modification des solidarités familiales, migration des seniors), notre société se trouve dans une situation inédite dans l’histoire de l’humanité, obligeant pour répondre aux attentes et besoins des personnes âgées à inventer des pratiques nouvelles : c’est bien le sens de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, adoptée en France par le Parlement le 28.12.2015.
Enfin, le public entrant dans cette formation est souvent loin des standards universitaires (vie active, formation initiale en écoles professionnelles). Donc, plus encore que dans les autres parcours, nous cherchons à articuler l’apport de connaissances pratiques, le souci de développer une culture gérontologique et à aider à penser les pratiques professionnelles

Further studies and career opportunities

Il y a différents types d’étudiants :

  • Les étudiants en médecine commencent le master parallèlement au second cycle des études médicales, et en général, valident le M1, mais ne peuvent valider le M2 au cours de ce cycle. A l’issue des ECN, ils sont dispersés sur le territoire national. La validation du M2 au cours du troisième cycle de médecine (internat) une année-recherche. Beaucoup d’étudiants n’obtiennent ainsi que la maîtrise. Leur insertion professionnelle n’est pas un problème. Le bénéfice de la formation est celui d’une grande réflexivité sur la pratique.
  • Les autres étudiants en double cursus de formation initiale bénéficient en général de l’insertion professionnelle de leur formation première. L’obtention d’un master éthique est recherchée pour une plus-value ou une spécialisation (un juriste se destinant à la profession d’avocat spécialisé en droit des affaires ou en protection de l’animal ; un sociologue-anthropologue de l’éthique)
  • Des professionnels qui cherchent une formation complémentaire en vue de responsabilités nouvelles (ex : cadre de santé devenant directeur des soins d’un établissement public de santé ; cadre d’entreprise engagé dans la démarche qualité ou les ressources humaines). Ils sont moins disponibles et effectuent leur parcours éthique sur plusieurs années, notamment dans le cadre de la formation continue. Et parfois ils sont obligés de s’arrêter par manque de financement ou en raison des blocages professionnels ne permettant plus la poursuite des études.
  • Des étudiants, le plus souvent étrangers, qui se consacrent totalement à l’éthique, dans la perspective d’un doctorat, de la recherche, ou de responsabilités politiques, sociales, ou d’enseignement dans le pays d’origine. Ils ne bénéficient pas toujours d’une bourse d’étude d’une durée suffisante et parfois ne tiennent qu’à effectuer une année à l’étranger de manière à obtenir simplement une maitrise en éthique.

Le Master Ethique ne débouche pas sur un métier : il n’y a pas « d’éthicien » en France. La formation s’appuie sur le cursus antérieur des étudiants en formation initiale pour en viser l’approfondissement des questions éthiques et sur la formation continue de professionnels en quête d’outils méthodologiques et de références pour construire, dans leurs métiers, ces questionnements et évoluer professionnellement
Dans de nombreuses filières professionnelles (métiers de la santé et du champ médico-social, cadres d’entreprise, métiers de l’économie, de la gestion, de la finance, de la communication, du droit, etc.) une compétence en éthique est recherchée et offre au diplômé des opportunités d’évolution de carrière à partir du métier socle, notamment pour ce qui concerne la démarche qualité (normes Iso 9000 et au-delà), la responsabilité sociale des entreprises, les ressources humaines, la gouvernance responsable.
Ces compétences en analyse éthique sont également recherchées dans les associations (buts social, humanitaire, développement écologique) et les institutions (participation aux comités d’éthique ou aux instances déontologiques). Elles sont un atout indéniable dans l’ensemble des métiers qui ont affaire à la condition animale, à l’élevage à la recherche biomédicale.
Poursuite en doctorat en éthique (et plus tard HDR), possible à Strasbourg
 

Prerequisite & admission

Le parcours « Gérontologie, vieillissement, éthique et pratiques professionnelles » est ouvert aux personnes ayant obtenu une licence ou ayant atteint ce niveau par validation des acquis de l’expérience et justifiant d’une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans le champ de la gérontologie ou auprès de personnes âgées (ou projet clairement défini)

Expérience professionnelle d'au moins deux ans dans le champ de la gérontologie (ou projet clairement défini) et/ou en contact avec la personne âgée.

Inscription au Service de formation continue (SFC) auprès de Mme Céline PASTOR
Assistante Formation - 21 Rue du Mal Lefèbvre - F - 67100 Strasbourg
Tél : 03 68 85 49 24 - c.pastor@unistra.fr