MASTER – Sciences du vivant – Écophysiologie, écologie et éthologie

  • Université de Strasbourg
  • Master's degree or equivalent
  • Natural Sciences, Earth Sciences & Environmental Studies > Life sciences

Objectives

Le master d’Ecophysiologie et Ethologie proposé par l’Université de Strasbourg est une formation pluridisciplinaire qui donne aux étudiants des bases scientifiques et méthodologiques étendues et variées leur permettant d’étudier et de comprendre à la fois les mécanismes d'adaptation des organismes vivants au sein de leur environnement ainsi que leurs réponses adaptatives pour faire face aux variations naturelles et anthropiques de cet environnement. Ces disciplines vont de la génétique des populations, en passant par l’écophysiologie à l’éthologie et l’écologie mais également le droit et l’éthique de l’animal ainsi que l’économie de l’environnement. Le savoir scientifique acquis au sein de cette spécialité est conforté par une solide formation méthodologique (comme le Système d’Information Géographique, des statistiques très poussées, programmation) ou des connaissances transversales (les sciences du végétal, le droit de l’environnement, l’anglais ou l’éthique animale). A côté de connaissances théoriques dispensées au sein de ce master, nous proposons également différentes sorties sur le terrain afin que les étudiants puissent appréhender les difficultés à travailler avec un environnement vivant et changeant.

Know-how & Qualifications

Maitriser la démarche scientifique, en mettant en place des questions, hypothèses et protocole
Mener un projet scientifique en écophysiologie, écologie et éthologie
Maitriser des outils pour la récolte de données et d’analyse de ces dernières
Communiquer de façon argumentée et synthétique sur les différents projets menés au cours du master, à l’écrit et à l’oral, en français et en anglais
Construire son projet professionnel et personnel, en développant des qualités de recherche d’informations, de la mise en place d’un réseau de connaissances dans le monde professionnel, d’adaptabilité et de responsabilité

Further studies and career opportunities

*Thèse puis concours dans la Recherche en écophysiologie, en écologie ou éthologie (Chercheur, Enseignant-Chercheur, Ingénieur de recherche dans les organismes publics)
*Chargé de mission dans des bureaux d’étude, associations et parcs/réserves. Gestion et conservation des populations animales en captivité ou dans leur milieu naturel. Conservation des habitats
*Chargé de mission dans les conseils régionaux en communication scientifique
*Créateur de cabinet d’expertise en comportement

L'offre de formation présentée dans la mention devrait permettre à tout étudiant détenteur de ce diplôme de pouvoir postuler à des emplois correspondant à ceux d'ingénieur d'études dans des organismes publics ou dans l'industrie biotechnologique, ceci directement ou après une formation complémentaire (management, communication scientifique par exemple). Cependant, une partie assez importante des étudiants ayant suivi cette mention se destinent à poursuivre en doctorat au sein d’une Ecole Doctorale. Les étudiants, à la fin de leur thèse, peuvent alors postuler à des postes dans des organismes publics (chercheurs ou enseignants-chercheurs), dans l'industrie (chefs de projets), dans des ONG ou des agences d'innovation (Alsace Biovalley par exemple) ou encore dans des cabinets conseil (consultant scientifique).

Le parcours "Enseigner les Sciences de la Vie et de la Terre – Parcours agrégation" constitue en première intention une préparation des étudiants à l’agrégation de Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l’Univers (SV-STU). Les débouchés professionnels sont donc l’enseignement des SVT en collèges et lycées. Cependant, l’appartenance de ce parcours à la mention « Sciences du vivant » donne la possibilité aux étudiants de se réorienter vers d’autres métiers scientifiques comme par exemple la médiation scientifique.

Prerequisite & admission

Connaissances et compétences acquises à partir de tout parcours équivalent à la Licence Mention Sciences de la Vie. Tout dossier de candidature ne faisant pas preuve d'une très solide formation initiale dans les domaines de la physiologie animale, génétique, écologie ou éthologie ne pourra pas être pris en considération.

Examen d’un dossier basé sur les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant