MASTER – Sciences du vivant – Neurosciences cellulaires et intégrées

  • Université de Strasbourg
  • Master's degree or equivalent
  • Natural Sciences, Earth Sciences & Environmental Studies > Life sciences

Objectives

Le parcours "Neurosciences Cellulaires et Intégrées" vise à former des spécialistes dotés d'une formation pluridisciplinaire robuste dans le domaine des Neurosciences, allant du niveau moléculaire aux aspects les plus intégrées. Cette formation abordera spécifiquement les méthodes et les grandes questions actuelles portant sur la structure et le fonctionnement normal et pathologique du système nerveux, et ceci de l'échelle cellulaire à celle des grands réseaux.
Au cours d'une première année généraliste, commune à celle du parcours Neurosciences Cognitive, seront abordés, d'une part, la formation à la démarche scientifique, et d'autre part, les bases des grands domaines des Neurosciences (neuroanatomie, neurochimie, neurobiologie cellulaire et moléculaire, neurophysiologie, neurobiologie des comportements, neurosciences cognitives...). La deuxième année de ce parcours propose une spécialisation dans les domaines cellulaires et intégrés au travers d'UEs obligatoires, mais aussi un choix d'enseignement optionnels. Le stage de deuxième année (un semestre dans un laboratoire de Neurosciences) complètera la formation à et par la recherche.
 

Know-how & Qualifications

En plus des compétences définies au niveau de la Mention Sciences du Vivant, les étudiants auront acquis les compétences disciplinaires suivantes :

  • utiliser les méthodes, outils et concepts des différents champs disciplinaires abordés
  • élaborer et rédiger un protocole expérimental dans le domaine des Neurosciences cellulaires et intégrées
  • élaborer un plan expérimental dans le domaine des Neurosciences couvrant différents niveaux d'approche (moléculaire, cellulaire, intégré)
  • analyser et critiquer des résultats expérimentaux et/ou des protocoles d’expériences dans le domaine des Neurosciences
  • interpréter des résultats expérimentaux dans le domaine des Neurosciences et les replacer dans un contexte physiologique ou pathologique

Further studies and career opportunities

Poursuite d’étude :

  • Doctorat d’université.
  • Master (1 ou 2) permettant d’acquérir une double compétence (par exemples : Management ; Administration des Entreprises ; Santé publique, Promotion de la santé et prévention ; Communication scientifique ; …).
  • DIU Formation des Investigateurs aux Essais Cliniques des médicaments FIEC.
  • DIU Formation des attachés de recherche clinique FARC.
  • Concours CAPES Sciences de la Vie et de la Terre.
  • Concours Professeur des écoles.

Insertion professionnelle :
  • Ingénieur d’étude dans laboratoire public (CNRS ou INSERM)
  • Assistant de recherche dans l’industrie pharmaceutique

L'offre de formation présentée dans la mention devrait permettre à tout étudiant détenteur de ce diplôme de pouvoir postuler à des emplois correspondant à ceux d'ingénieur d'études dans des organismes publics ou dans l'industrie biotechnologique, ceci directement ou après une formation complémentaire (management, communication scientifique par exemple). Cependant, une partie assez importante des étudiants ayant suivi cette mention se destinent à poursuivre en doctorat au sein d’une Ecole Doctorale. Les étudiants, à la fin de leur thèse, peuvent alors postuler à des postes dans des organismes publics (chercheurs ou enseignants-chercheurs), dans l'industrie (chefs de projets), dans des ONG ou des agences d'innovation (Alsace Biovalley par exemple) ou encore dans des cabinets conseil (consultant scientifique).

Le parcours "Enseigner les Sciences de la Vie et de la Terre – Parcours agrégation" constitue en première intention une préparation des étudiants à l’agrégation de Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l’Univers (SV-STU). Les débouchés professionnels sont donc l’enseignement des SVT en collèges et lycées. Cependant, l’appartenance de ce parcours à la mention « Sciences du vivant » donne la possibilité aux étudiants de se réorienter vers d’autres métiers scientifiques comme par exemple la médiation scientifique.

Prerequisite & admission

  • Pour une entrée en M1 : Titulaires d'une licence de Biologie Cellulaire et Physiologie ou de Psychologie ou toute formation jugée équivalente.
  • Pour une entrée en M2 : Titulaires d'un Master 1 en Neurosciences

  • Pour une entrée en M1 : Connaissances et compétences acquises à partir de tout parcours équivalent à (1) la Licence Mention Sciences de la Vie, Parcours Biologie Cellulaire et Physiologie des Organismes de l'Unistra, consistant en une formation pluridisciplinaire en biologie et une solide formation en biologie cellulaire, physiologie animale et/ou neurosciences; (2) la Licence Mention Psychologie de l'Unistra consistant en une formation pluridisciplinaire en psychologie avec de bonnes bases en biologie et une solide formation en neurosciences, neuropsychologie et psychologie cognitive.
  • Pour une entrée en M2 : Connaissances et compétences acquises à partir d’un M1 avec 1) des connaissances approfondies en neuroanatomie, neurochimie, neurobiologie moléculaire et cellulaire, neurophysiologie ; de bonnes connaissances des Neurosciences cognitives ; une maîtrise de la démarche scientifique : recherche et analyse bibliographique, établissement de protocole expérimental, connaissance des approches de Neurosciences, analyse et interprétation de résultats et 4) des compétences dans la rédaction de rapports et restitution orale.

Examen d’un dossier basé sur les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant. Dans certains parcours, l'admission se fait en deux étapes: La procédure d'admissibilité qui repose sur l'examen d’un dossier basé sur les résultats, les expériences, le projet et la motivation de l’étudiant puis la procédure d'admission qui repose sur un entretien présentiel ou par téléphone pour évaluer le projet et la motivation des candidats.