Safa Lamia Ahmed est l’une des 37 jeunes chercheuses et chercheurs effectuant leur doctorat dans le cadre du programme doctoral international QUSTEC (Quantum Science and Technologies at the European Campus). Dans une interview réalisée en coopération avec la Région métropolitaine trinationale du Rhin supérieur (RMT), la jeune chercheuse fait part de ses expériences avec le programme. Safa Lamia Ahmed prépare actuellement son doctorat à l’Institut für QuantenMaterialien und Technologien (IQMT) du KIT et combine dans sa thèse la nano-optique et la spintronique moléculaire. Ses recherches pourraient à l’avenir trouver des applications dans le domaine de l’informatique quantique mais aussi dans le domaine médical.

Apprenez-en plus sur le projet de recherche de Safa Lamia Ahmed :

QUSTEC Quantum Science and Technologies at the European Campus

QUSTEC est un programme de formation doctorale mis en place par le groupement européen de coopération territoriale (GECT) Eucor – Le Campus européen. Il vise à relever les grands défis de la science quantique d’aujourd’hui. Appliquées à de nouveaux domaines, les technologies quantiques pourraient représenter un bond en avant majeur susceptible de changer la donne dans de nombreux secteurs et marchés européens au cours du XXIème siècle. Avec QUSTEC, 37 chercheuses et chercheurs en début de carrière (early stage researchers) effectuent leur doctorat dans un contexte résolument international, interdisciplinaire et intersectoriel. Les postes de doctorat sont rattachés aux institutions suivantes : Université de Bâle, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, Karlsruher Institut für Technologie, Université de Strasbourg, IBM Research – Zurich, Walther-Meißner-Institute for Low Temperature Research.