Pour la troisième année consécutive, Eucor – Le Campus européen a sélectionné des projets conjoints des universités membres dans les domaines de la formation ainsi que de la recherche et de l’innovation afin de financer leur mise en place. À cette fin, un budget annuel de 300 000 euros est mis à disposition du groupement par les universités dans le but de favoriser la mise en réseau des scientifiques.

Comme pour les éditions précédentes, le dispositif de financement initial Seed Money a rencontré un vif intérêt : 37 demandes ont été déposées en réponse à l’appel 2019. Des expertes et experts des cinq universités membres ont pris part aux commissions d’évaluation qui ont permis de dégager les huit projets retenus cette année, dont deux dans la catégorie « Formation » et six dans la catégorie « Recherche et innovation ».

Voici les projets qui bénéficieront d’un financement par Seed Money en 2020 :

Catégorie « Formation »

  • Bachelor Études européennes transfrontalières

Porteur : Université de Strasbourg
Partenaires : Universität Basel, Universität Freiburg, Hochschule für Verwaltung Kehl
Description : Ce projet vise à mettre en place un bachelor trilingue (français, allemand, anglais) avec le titre : « Grenzüberschreitende Europastudien in einer globalen Welt / Études européennes transfrontalières dans un monde global / European cross-border Studies in a global world » permettant à des étudiants français, allemands et suisses de poursuivre un cursus intégré en études européennes pluridisciplinaires comprenant 180 ECTS sur 3 années d’études. Le contenu portera plus particulièrement sur « l’Europe du local au global », avec deux ancrages spécifiques : local/transfrontalier d’une part et européen/global d’autre part.

  • Eucor – Languages

Porteur : Université de Strasbourg
Partenaires : Universität Basel, Universität Freiburg, Université de Haute-Alsace
Description : Le projet a pour objectif d’établir des relations entre les départements de langues modernes des quatre universités membres du Campus européen qui proposent des diplômes en langues modernes et en philologie des langues étrangères, à savoir les universités de Bâle, Fribourg, Haute-Alsace et Strasbourg. Sont notamment prévues des rencontres régulières entre les départements (personnel et étudiants) et un coordinateur pour faciliter les contacts.

Catégorie « Recherche et innovation »

1. Domaine Physical Sciences & Engineering

  • Quantum Machine Learning

Porteur : Université de Strasbourg
Partenaires : Universität Basel, Karlsruher Institut für Technologie
Description : L’apprentissage automatique quantique (« quantum machine learning ») se situe à l’interface entre mécanique quantique et apprentissage automatique, explorant comment les résultats et les techniques d’un domaine peuvent être utilisés pour résoudre les problèmes de l’autre. Le projet propose de créer une étroite communauté d’étudiants et de chercheurs renommés à l’international et d’organiser un événement à l’échelle d’Eucor – Le Campus européen sur le sujet avec l’intention de préparer des demandes de financement de recherche coordonnées dans ces domaines en 2020/21.

  • C4-PON: Establishment of a Cross-border Competence Center for the Characterization of (micro) Pollutants and their (in)organic Nanovectors around decommissioning sites: Application to the Grand Canal of Alsace and the Old Rhine (Fessenheim site, Alsace)

Porteur : Karlsruher Institut für Technologie
Partenaire : Université de Strasbourg, Université de Haute-Alsace
Description : Le projet se penche sur la problématique des micropolluants, en particulier des métaux, dans le contexte du démantèlement d’installations nucléaires. Des analyses poussées seront conduites sur le site de Fessenheim associées à une évaluation de la mobilité potentielle de ces micropolluants dans l’écosphère. Dans le cadre du projet, une méthodologie transférable à d’autres sites doit être développée. Les partenaires ont pour but de créer au sein d’Eucor – Le Campus européen un centre d’expertises transfrontalier pour la mise en œuvre et l’évaluation précises des analyses environnementales correspondantes.

2. Domaine Life Sciences

  • Exploiting the CXCR4-CD44 axis for cancer treatment

Porteur : Université de Strasbourg
Partenaires : Universität Basel, Universität Freiburg, Karlsruher Institut für Technologie
Description : Afin de contribuer à développer des approches innovantes et complémentaires pour lutter contre le cancer, le projet vise à comprendre comment se forment les complexes de signalisation CXCR4 et comment ils affectent le comportement des lymphocytes cytotoxiques (CTL) en utilisant la protéomique, le ciblage in vivo et la modélisation informatique. CXCR4 jouant un rôle important dans la réactivation des CTLs, une meilleure compréhension de sa régulation dans l’espace et le temps pourrait fournir de nouvelles informations avec des débouchés thérapeutiques pour améliorer le traitement par inhibiteur de point de contrôle immunitaire.

  • Using artificial intelligence to identify biomarkers for psychiatric disorders

Porteur : Universität Freiburg
Partenaires : Université de Strasbourg, Karlsruher Institut für Technologie
Description : Le but du projet est d’identifier des marqueurs physiologiques objectifs pour les troubles psychiatriques qui relèvent du périmètre de la schizophrénie (SSD) et de l’autisme (TSA). En utilisant notamment l’électroencéphalogramme et l’intelligence artificielle, les partenaires visent à optimiser les paradigmes expérimentaux existants pour mesurer les biomarqueurs visuels de bas niveau pour ces troubles.

3. Domaine Social Sciences & Humanities

  • Food democracy and meta-organizations

Porteur : Université de Haute-Alsace
Partenaires : Universität Basel, Universität Freiburg, Université de Strasbourg, Ministère de l’Agriculture, Rhenamap
Description : Le projet vise à créer un consortium autour de 13 chercheurs de quatre universités membres d’Eucor collaborant déjà sur le thème de la démocratie alimentaire et les méta-organisations qui visent à construire collectivement et localement un modèle agroalimentaire alternatif. Le groupe développe des approches complémentaires dans les disciplines de la sociologie, l’économie, la gestion, la géographie et la philosophie.

  • Making Infrastructure Global? Design and Governance of Infrastructural Expansion in the Global South

Porteur : Universität Freiburg
Partenaire : Universität Basel
Description : Les chercheurs se penchent sur la problématique des grands projets d’infrastructure contemporains, souvent construits sur un même modèle car développés par des agences de planification opérant dans le monde entier dans le cadre de partenariats public-privé. En se basant sur trois projets d’infrastructures énergétiques en Afrique de l’Est, en Afrique du Nord et en Amérique latine, le projet vise à analyser dans quelles mesures ces tentatives de mondialisation des infrastructures remanient les dynamiques de pouvoir en place. Une plateforme de recherche transfrontalière sera aussi établie.