Logo TRIDIAG© TRIDIAG

La transplantation est aujourd’hui l’option clinique principale pour le traitement curatif ou palliatif d’un grand éventail de maladies. Cependant les risques de complication persistent : réaction du greffon contre l’hôte ou rejet du greffon.

TRIDIAG est un projet transfrontalier qui a pour but de valider technologiquement et cliniquement deux tests diagnostiques basés sur les molécules MIC. Utilisés dans la pratique clinique de routine, ces tests ont pour but de faire baisser l’incidence de la réaction du greffon contre l’hôte ou le rejet du greffon et donc d’alléger le fardeau de ces événements gravissimes chez l’homme.

Porté par le laboratoire de recherche de Seiamak Bahram (Université de Strasbourg), en partenariat avec l’équipe de Robert Zeiser (hôpital universitaire de Fribourg), l’équipe de Caner Süsal (hôpital universitaire de Heidelberg), l’équipe de Hansjörg Schild (hôpital universitaire de Mayence) et l’équipe de Claudia Lengerke (hôpital universitaire de Bâle), ce projet d’une durée de trois ans a débuté en septembre 2016.

Les cinq partenaires sont complémentaires et apportent chacun leurs expertises, leurs outils et infrastructures au service de la réussite du projet. L’interaction des cinq équipes favorise le transfert de technologies entre la France, l’Allemagne et la Suisse. Cette synergie permet l’amélioration des connaissances par une recherche de pointe et le développement plus efficace de produits diagnostiques innovants dans le domaine de la transplantation.