L’objectif du projet est le développement et le test sur le terrain d’un dispositif autonome de mesure en continu de la concentration de polluants chimiques dans l’eau potable. Ce dispositif mettra en œuvre de nouvelles technologies en rupture avec celles utilisées classiquement dans la détection de polluants, c’est-à-dire l’ampérométrie pulsée, une mesure par fluorescence résolue en temps et une mesure par résonance magnétique nucléaire. Il aura pour principale contrainte d’être bon marché et facile à entretenir.

Dans ce projet, une preuve de concept sur trois polluants particuliers sera réalisée : le glyphosate, l’atrazine et les hydrocarbures polycycliques aromatiques. Ils correspondent toujours aux polluants les plus présents dans la région du Rhin supérieur et sont réputés pour avoir un impact négatif sur la santé des populations exposées. Au-delà de la preuve de concept, le dispositif de mesure sera conçu de manière générique de sorte à pouvoir être ensuite adapté facilement à d’autres polluants.

Le développement de ce prototype est divisé en trois phases : la preuve de concept des systèmes de mesure, l’intégration des différentes parties du capteur pour la réalisation d’un prototype et l’intégration de ce prototype dans une plateforme existante du partenaire de projet Bürkert. Ceci permettra une validation du prototype directement auprès des utilisateurs, c’est-à-dire dans les sites de production et de distribution de l’eau potable.