Un chercheur au travail.
Peter Mesenholl © Uni Freiburg