Un stand mobile informe les étudiant-e-s sur les opportunités du Campus européen

Un mètre de haut sur un mètre de large, un acier d’un argenté rutilant, orné des drapeaux allemand, français et suisse, rempli de toutes sortes de choses qu’il faut savoir sur les études dans la région des trois frontières et de quelques cadeaux : avec son nouveau stand d’information mobile, une sorte de remorque pour vélo de luxe, Florence Dancoisne, du Service des Relations internationales de l’université de Fribourg-en-Brisgau, informe les étudiant-e-s ainsi que les doctorantes et doctorants sur les possibilités d’études offertes par Eucor – Le Campus européen. Eucor regroupe cinq universités réparties dans trois pays – toute personne inscrite dans l’une de ces université peut y participer. Rimma Gerenstein a demandé à Florence Dancoisne quel était le but de sa tournée d’information dans les facultés de Fribourg-en-Brisgau.

Madame Dancoisne, comment vous est venue l’idée de convertir une remorque pour vélo en un stand d’information mobile ?

Florence Dancoisne : Je voudrais transmettre aux étudiant-e-s et aux doctorant-e-s le message qu’il est facile de suivre des études personnalisées dans le cadre d’Eucor. Il ne s’agit pas d’une expérience à l’étranger au sens classique du terme, mais d’une forme de mobilité courte – on se déplace pour un ou deux séminaires par semaine dans une autre université, à proximité immédiate de Fribourg-en-Brisgau. Pas de stress dû au déménagement, pas de frais supplémentaires. Le Service des Relations internationales rembourse les titres de transport par exemple. J’ai trouvé qu’un stand d’information mobile était exactement ce qu’il fallait. Et une remorque pour vélo correspond aussi parfaitement à l’idée d’Eucor : proximité, rapidité, simplicité.

Pourquoi avez-vous besoin d’un stand d’information mobile ?
Nous voulons que la mobilité Eucor soit encore mieux connue dans les universités. Qui ne connaît pas cette offre ne peut pas non plus l’utiliser. Pendant les études, on est si rapidement submergé d’informations que l’on n’a guère envie de cliquer sur de multiples sites Internet pour chercher longuement le format qui convient pour un séjour à l’étranger. Nous livrons les informations aux étudiant-e-s et aux doctorant-e-s pratiquement à domicile – au restaurant universitaire de la Rempartstraße, au centre-ville, à la faculté de biologie ou au campus de la faculté d’ingénierie. Nous pouvons ainsi transmettre les informations en un tournemain.

Quelles sont les questions que l’on vous pose le plus souvent ?
Il s’agit principalement de questions spécifiques : quels cours puis-je suivre, qu’est-ce qui est particulièrement bien adapté à ma spécialité, comment puis-je faire reconnaître les compétences acquises à Fribourg ? Et la question des questions : qui peut bénéficier de la mobilité Eucor ?

Qui donc ?
Tout le monde ! Cette offre s’adresse aux étudiant-e-s et aux doctorant-e-s de tous les semestres et de toutes les filières – la personne intéressée doit simplement être inscrite dans l’une des cinq universités du groupement Eucor.

Avez-vous également utilisé cette offre pendant vos études ?
Non, malheureusement pas. J’ai longtemps étudié aux États-Unis et lorsque je suis arrivée à Fribourg, à la fin de mes études, l’offre n’était guère connue, de sorte que je suis passée à côté. Avec Eucor, on n’a pas besoin de voyager si loin pour faire l’expérience d’études à l’étranger. La plupart des gens pensent que la France et la Suisse nous ressemblent parce qu’elles sont si proches de l’Allemagne – mais, je vous l’assure : les études y fonctionnent tout autrement, les cultures universitaires y sont différentes et étudier dans ces pays nous permet en fin de compte d’avoir une autre vision de nos voisins.

Plus d’informations