Panneau portant l'inscription "université européenne"© bluedesign-Fotolia

L’avenir des universités du Rhin Supérieur est résolument européen. Pour les étudiants comme pour les chercheurs, la mobilité transfrontalière doit devenir une expérience du quotidien. À cette fin, les universités membre unissent leurs potentiels. Des infrastructures de recherche doivent être ouvertes. Les centres de services doivent travailler en réseau. C’est ainsi qu’en matière de recherche et de formation, la région doit devenir un véritable aimant pour les meilleurs jeunes scientifiques et étudiants internationaux.

Pour atteindre cet objectif, le Campus européen s’attèlera dans les prochaines années à de nombreux projets.

Renforcement de la coopération dans le domaine de la recherche

Dans les thématiques de recherche prioritaires que sont les sciences et technologies quantiques, la médecine de précision, le développement durable et les humanités dans le contexte rhénan, des scientifiques se constituent en réseau, par exemple à l’occasion d’ateliers communs ou encore grâce à des demandes de subvention communes. Les universités intensifient la coopération existante et initient de nouvelles collaborations.

Accès à des compétences spécialisées

La coopération entre les universités permet d’accéder à des compétences hautement spécialisées, de les développer de manière complémentaire et de les rendre accessibles à l’intérieur du Campus européen.

Développement d’une infrastructure de recherche commune

Pour commencer, les institutions de recherche rattachées au groupement d’universités vont faire l’objet d’un recensement exhaustif. Dans un second temps, les établissements élaboreront ensemble un programme d’utilisation. Cela permettra d’exploiter les ressources de manière efficiente et de créer des synergies.

Rapprochement des calendriers

La mobilité entre les universités doit devenir une évidence. Les différences entre nos établissements qui compliquent cette mobilité doivent par conséquent être abolies. C’est le cas des décalages entre les calendriers universitaires.

Un titre de transport unique

Les trajets d’une université à l’autre doivent être à l’avenir simplifiés pour tout un chacun grâce à un titre de transport trinational valable dans le Rhin Supérieur. Eucor – Le Campus européen s’engage en ce sens au niveau politique dans chacun des trois pays concernés.

Mise en réseau des entités administratives

Différents services au sein des administrations universitaires apprennent à mieux se connaître et échangent leurs expériences au niveau trinational. À long terme, il est prévu de créer des services que tous les membres des universités d’Eucor – Le Campus européen pourront utiliser conjointement.